EXPO CHRISTINE PATRY MOREL du 7 mai au 3 juin

ILIENNE

En 2017 Jean Loiseau, Valentin Morel et moi-même achevions de réaliser le documentaire « Femme de marin ».
Le travail des femmes, les moyens de communication modernes, ont transformé les fonctions des unes et des autres. Les femmes de marins sont maintenant moins nombreuses et ne vivent pas toutes sur l’île. Mais si la vie est différente les femmes n’y sont pas moins présentes et participent grandement  à la bonne marche de la communauté. Elles ont prit le relais que d’autres reprendront ensuite.
J’avais le sentiment que le travail pouvait continuer. Alors je me suis mise à dessiner un portrait, puis un autre et encore…
Juste une manière de rendre compte de leur présence.
Tourné sur l’île d’Arz, le film donne la parole uniquement à des filles ou femmes de marins. Elles nous racontent les particularités de leur vie, rythmées par les absences (longues et lointaines) et les retours de leur mari. Au fil de leurs récits se dessinent l’évolution d’une société qui transforme leur vie et celle de ce cher caillou. 
Cette exposition ne prétend pas raconter toutes les femmes de l’île.  Elle est le fruit de simples rencontres. Christine Patry Morel

EXPO FRANÇOIS JOUAS-POUTREL dans le hall d’entrée du musée

Pour le jeune François qui vit à Paimpol avec ses parents, tout a commencé par hasard lorsqu’il ouvre un livre trouvé dans une bibliothèque : c’est le récit héroïque d’un gardien de phare. Cette lecture enfantine décidera de sa vie. C’est la naissance d’une vocation…A 21 ans il abandonne ses études de Lettres et rentre aux Phares et Balises. D’abord gardien auxiliaire aux Triagoz (face à la baie de Lannion), aux Héaux de Bréhat puis au Grand Lejon en baie de St Brieuc, il est ensuite affecté au Phare des Roches-Douvres où il restera 21 ans…
Issu d’une famille d’artistes, il s’intéresse à l’art. Entre vie en mer et vie à terre, François dessine et peint avec une maitrise étonnante.
Un soir, dans son phare des Roches-Douvres, il feuillette quelques pages sur un peintre célèbre. Une question lui vient à l’esprit : comment cet artiste aurait-il peint son phare ?
Après un premier dessin, il en fera plus de 60 autres “à la manière de…”

Une partie de ces dessins est exposée dans notre musée.

A voir absolument…

…”

"Il existe trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts et ceux qui vont sur la Mer" – – Aristote